Comment contourner Hadopi quand on utilise Usenet

Avant l’arrivée des Torrents, du P2P et des sites de streaming, il y avait un réseau qui permettait de discuter et de télécharger en tout anonymat.

Et près de 38 ans après sa création, ce réseau, connu comme Usenet, est toujours très populaire auprès des fans de téléchargement.

Usenet se base sur des groupes de discussions, appelés Newsgroups, et on peut trouver des Newsgroups pour tous les sujets imaginables. Mais il est aussi important de comprendre comment contourner Hadopi sur Usenet.

Close-up image of woman writing in notebook with copy space while sitting at the rough wooden table

Les bases d’Usenet

Usenet est apparu en 1979 lorsque deux universités ont créé un protocole pour communiquer entre elles. Usenet est arrivé avant internet et au début, les utilisateurs d’Usenet communiquaient uniquement par le texte. Internet et le web ont décollé, mais Usenet s’est également développé en parallèle, mais ses principes sont restés les mêmes.

Usenet reste décentralisé, très rapide et impossible à contrôler par un gouvernement. C’est le réseau libre par excellence. Mais la liberté possède également des inconvénients, car elle implique qu’Usenet est utilisé pour abriter tous les contenus imaginables.

On a du texte avec des Newsgroups, mais également du téléchargement de fichiers. Contrairement au torrent où chaque utilisateur est à la fois un serveur et un récepteur du fichier, sur Usenet, on a des serveurs centralisés qui vont proposer du contenu spécialisé selon les différentes thématiques.

Par exemple, vous pouvez trouver des livres, de la musique, des logiciels, des films, etc. Chaque contenu aura son propre Newsgroups et vous pouvez les télécharger avec un débit assez rapide, mais contrairement au web standard ou au Torrent, Usenet est payant dans la plupart des cas.

 Les caractéristiques uniques d’Usenet

L’aspect payant d’Usenet est logique, car ce réseau va vous proposer les vitesses les plus rapides qui existent dans le téléchargement.

De plus, les fichiers sur Usenet sont proposés de manière totalement anonymat et donc, même si vous devez utiliser un VPN comme Usenet Server, Usenet est déjà très sécurisé par définition.

Quand vous téléchargez un Torrent, vous devez télécharger d’abord un fichier avec l’extension .torrent ou un lien Magnet. Sur Usenet, ce sont des fichiers NBZ que vous pouvez trouver sur des sites comme newzleech ou yabse.

Vous cherchez le fichier que vous voulez télécharger et vous devez utiliser un Grabber qui est un logiciel pour télécharger sur Usenet.

En effet, de la même manière que vous utilisez uTorrent ou BitTorrent pour le Torrent, Usenet utilise le protocole NNTP et il faut utiliser un logiciel spécial et GrabIt est le meilleur des logiciels Usenet, car il est totalement gratuit. Notons que vous devrez payer pour avoir le meilleur serveur Usenet pour avoir les débits les plus performants.

Mais pourquoi est-ce payant ? Comme on l’a mentionné, contrairement aux torrents, Usenet doit se baser sur des serveurs centralisés pour héberger les fichiers.

Et ces dernières années, le contenu binaire (les films, les livres, les jeux, etc) a connu une croissance exponentielle. Et de ce fait, les propriétaires des serveurs doivent posséder des pétaoctets de données pour gérer tout le contenu et cela demande de très gros serveurs.

Cela coute de l’argent et ce cout est réparti sur l’utilisateur. Mais même s’il y a une quantité phénoménale de contenus, vous n’aurez jamais de problèmes de vitesse dans le téléchargement.

Donc, en plus d’utiliser un logiciel comme GrabIt, vous devez avoir un abonnement chez un fournisseur d’Usenet et on peut citer Giganews, Easynews ou Newshosting.

Vous avez également des fournisseurs d’Usenet gratuits, mais vous devez les éviter, car ils ne vous proposent que quelques gigaoctets de données.

Quand vous achetez un accès payant à un fournisseur d’Usenet, il vous propose une quantité de téléchargement par mois et ce qu’on connait comme la rétention.

Les prix des fournisseurs d’Usenet

Concernant le volume de téléchargement, vous avez accès à des dizaines et parfois des centaines de gigaoctets par mois ce qui n’est pas un problème, mais la rétention est un facteur crucial d’Usenet.

Ce terme désigne la durée maximale d’existence du fichier sur le serveur. La plupart des fournisseurs d’Usenet vont promouvoir leurs services avec une rétention supérieure à 1 000 jours.

Cela signifie que si un utilisateur partage un fichier sur Usenet, alors les fournisseurs payants s’engagent à le préserver pendant 1 000 jours.

C’est cette capacité qui permet à Usenet de ne pas augmenter exponentiellement son stockage, car aucun serveur ne pourrait tout héberger. Et cela permet aussi de rester anonyme, car le fichier disparait définitivement du réseau.

Les prix des meilleurs fournisseurs Usenet vont de 7 dollars à 14 dollars par mois. La différence s’explique par le stockage proposé et la durée de rétention.

Un exemple est que Newshosting propose un volume de téléchargement illimité et 3 000 jours de rétention. Il propose aussi un VPN gratuit, mais celui-ci n’est pas très performant.

Dans le cas de Giganews, il y a une offre à 14 dollars par mois pour 50 Go par mois et 2 300 jours de rétention. Chaque fournisseur va vous offrir une multitude d’offres, mais vous devez toujours privilégier celle qui propose l’accès à Usenet avec le maximum de stockage.

Oubliez les offres qui incluent les VPN, car vous paierez plus cher pour un service moins performant. Pour les VPN, on vous recommande de prendre un abonnement chez un fournisseur spécialisé tel que Newshosting pour être vraiment tranquille. On vous explique plus tard l’avantage d’avoir un VPN dédié.

Comme sur Torrent, les utilisateurs peuvent partager des fichiers sur Usenet. Mais il doit respecter certaines conditions, notamment la séparation du fichier original en plusieurs parties.

Vous verrez que la plupart des fichiers sur Usenet sont sous RAR, un format de compression. Donc, pour un fichier de 1 Go, vous pouvez avoir 10 fichiers de 100 Mo appelés de Fichiers1.rar à Fichiers10.rar. Mais un logiciel comme WinRAR permet de reconstruire le fichier original.

Mais la séparation du fichier en plusieurs parties peut le corrompre et donc, les posteurs vont également utiliser le format PAR qui gère les archives corrompues.

Mais en général, quand vous achetez un abonnement chez un fournisseur payant d’Usenet, celui-ci vous donnera tous les logiciels et les guides d’aides nécessaires pour bien télécharger sur Usenet.

Télécharger sur Usenet avec GrabIt

Pour télécharger sur Usenet, le meilleur logiciel est GrabIt. Vous le téléchargez et vous l’installez comme n’importe quel programme sur Windows.

Il est totalement gratuit. Mais quand vous lancez l’installation, GrabIt va vous demander si vous voulez l’associer aux fichiers NZB et cochez l’option, car c’est le format de fichier sur Usenet.

Après l’installation, lancez le logiciel et fournissez le nom du serveur de votre fournisseur Usenet. Si vous avez pris un abonnement à Giganews ou Easynews, alors ces derniers ont dû fournir toutes les informations nécessaires.

Juste sous le nom du serveur d’Usenet, vous devrez cocher l’option qui nécessite un nom d’utilisateur et un mot de passe. Notez qu’Easynews vous propose un essai gratuit de 14 jours si vous voulez simplement tester le service.

Ensuite, GrabIt va vous demander les Newsgroups que vous voulez télécharger et comme c’est des choses comme des logiciels ou des films qui nous intéressant, choisissez des Newsgroups binaires.

Il faudra patienter un moment et ensuite, le logiciel vous permettra de chercher le fichier que vous voulez. Dès que vous l’avez trouvé, vous pouvez lancer directement le téléchargement.

Contrairement au Torrent où vous devez vérifier la quantité de Seeders, un fichier sur Usenet bénéficie de la meilleure vitesse possible du moment que vous passez par un fournisseur payant. Les fournisseurs Usenet proposent déjà une bonne quantité de Newsgroups, mais vous pouvez aussi passer par des sites NZB.

Vous pouvez comparer les sites NZB à des trackers de Torrent. Les fournisseurs Usenet indexent les Newsgroups en temps réel et même si c’est intéressant, vous pourrez avoir le meilleur comme le pire.

En revanche, les sites NZB sont gérés par des humains et ils sélectionnent les meilleurs fichiers possible. Le problème est que les meilleurs sites NZB sont également payants avec des prix de 10 à 20 dollars par an.

Si vous voulez profiter des meilleurs fichiers, peut-être que cet investissement en vaut la peine. Mais sachez également que les Newsgroups proposés par votre fournisseur vous conviendront dans la plupart des cas.

Contourner Hadopi sur Usenet

On peut se poser la question si les utilisateurs doivent contourner Hadopi sur Usenet. Et sur le plan juridique, c’est non puisque Hadopi surveille uniquement les réseaux P2P tels que les torrents.

Mais c’était vrai à la création d’Hadopi et aujourd’hui, Hadopi s’étend de plus en plus pour couvrir le maximum de plateformes de partage de fichiers. Et tôt ou tard, Usenet tombera sous sa juridiction.

Sur les sites spécialisés d’Usenet, on vous dira que vous êtes protégé du moment que vous avez un accès payant, car la plupart des fournisseurs proposent le SSL.

Le SSL est le chiffrement de votre connexion, c’est le HTTPS en vert sur votre navigateur. Mais le SSL protège le contenu de votre connexion, pas votre adresse IP. De plus, on ne peut pas vérifier la robustesse d’un SSL et il y a des sites qui se contentent de certificat SSL de base en oubliant de vérifier si c’est vraiment fiable.

Et donc, vous devez contourner Hadopi sur Usenet, mais également les autres organisations gouvernementales. Par exemple, Hadopi ne peut pas sanctionner le téléchargement direct et pourtant, le site Zone-Téléchargement a bien fermé et ses administrateurs ont été arrêtés par la gendarmerie.

Les ayants-droits vont utiliser tous les moyens à leurs dispositions. Hadopi n’est qu’un outil gouvernemental comme un autre, mais il ne faut pas oublier que la surveillance est généralisée.

De ce fait, il est crucial d’utiliser un VPN comme celui de Giganews pour contourner Hadopi et consorts quand on télécharge sur Usenet.

Le VPN chiffre votre connexion avec l’OpenVPN qui est bien plus robuste qu’un certificat SSL classique, mais surtout, il vous permet de changer d’adresse d’IP autant de fois que vous voulez.

Donc avec un VPN et Usenet, vous avez plusieurs couches de protection, à savoir, le VPN qui masque votre adresse IP, le chiffrement de la connexion VPN, mais également le chiffrement du fournisseur d’accès d’Usenet.

Il serait étonnant que quelqu’un puisse remonter jusqu’à vous dans ces conditions. De plus, le VPN est également essentiel par rapport au bridage d’Usenet par certains FAIs.

Certains FAI ralentissent la connexion sur Usenet

On l’a mentionné au début de l’article, mais Usenet utilise un protocole appelé NNTP. Sur le web, vous utilisez le HTTP ou le FTP. Le problème est que de nombreux FAIs ralentissent la connexion dès que vous passez sur le NNTP.

Et dans ce cas, le VPN va vous permettre d’avoir le débit maximal même quand vous téléchargez de gros fichiers. C’est la même chose quand le FAI Free était réputé pour ralentir les vidéos sur Youtube.

En conclusion, on peut dire qu’Usenet reste l’un des derniers réseaux où on bénéficie d’un excellent anonymat. Mais cet anonymat n’est pas acquis par défaut et il faut toujours prendre des précautions en utilisant un VPN tel que Usenet Server, Newshosting, Giganews.

Usenet propose les débits les plus rapides sur le téléchargement et la quantité des fichiers est toujours impressionnante. Même si le Torrent et le Streaming sont des tendances populaires, les 38 années d’existence d’Usenet prouvent qu’il a su résister et innover à travers la révolution numérique.

Ces derniers temps, on assiste à un retour aux sources de la part des internautes. Ils en ont marre des censures et des sanctions systématiques pour la moindre brouille et ils parlent de plus en plus d’Usenet comme le dernier endroit où on peut s’exprimer en toute liberté.

Le meilleur

no1

UNS UsenetServer

  • Accès illimité
  • 3069 jours de rétentions
  • 100'000+ groupes de discussions